Électricité ? Gaz ? Que ce soit à l’occasion d’une construction à neuf ou d’une rénovation intégrale de votre logement, le choix de votre future énergie de chauffage est parmi les décisions les plus importantes que vous aurez à prendre.

La chaudière à gaz

Actuellement, le gaz est le combustible le plus conseillé, en particulier pour les modèles à condensation. En effet, ce dernier présente de nombreux avantages.
En termes de consommation, le gaz naturel est beaucoup moins onéreux que l’électricité, mais il impose certaines contraintes non négligeables, telles que le montage des chaudières et leur branchement au réseau de radiateurs. L’installation de chaudière à gaz est un travail hautement technique qui réclame un entretien régulier et des entretiens annuels pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité de la chaudière. Le cout de l’équipement doit donc être amorti dans le temps.
Le gaz naturel présente également des avantages en termes de bienêtre et de confort. Il émet une chaleur homogène et enveloppante, qui s’ingère bien dans toute l’habitation sans assécher l’air ambiant. Cette énergie peut limiter les rejets, réduisant ainsi son impact sur l’environnement pour une consommation plus écoresponsable. La programmation du temps de chauffage n’est certes pas aussi bonne que l’utilisation de l’électricité, en particulier la température ne peut pas être réglée pièce par pièce. Pourtant, trouver un thermostat performant suffit pour vous permettre de mieux maitriser la température de votre consommation énergétique quotidienne.

La chaudière électrique

huile de bainLe chauffage à l’électricité quant à lui, par bien des aspects, présente une caractéristique opposée. La charge de travail d’installation sera minimale, car seul le radiateur doit être installé puis fonctionner en toute autonomie. Par conséquent, l’investissement de départ est inférieur à l’investissement dans l’achat et l’installation de chaudières classique. En outre, l’électricité peut contrôler la température très finement. Contrairement aux chaudières à gaz, qui doivent être régulièrement inspectées chaque année, le réseau de chauffage électrique nécessite très peu d’entretien.
D’autre part, il faut savoir que si les prix de l’électricité sont réduits pendant les heures creuses, l’électricité reste une source d’énergie onéreuse. Enfin, si l’énergie de la chaudière électrique provient du nucléaire ou du charbon, elle ne produira pas de rejets, mais elle est moins écologiquement efficace que les chaudières traditionnelles. Par conséquent, nous devons être vigilants et prudents sur son origine

Choisir en fonction des habitudes et du logement

L’installation au gaz naturel sera amortie plus vite surtout si vos besoins en énergie de chauffages sont importants. C’est pourquoi le gaz est un meilleur choix pour les habitations moyennes ou grandes (plus de 100 mètres carrés). Si vous choisissez en outre pour un accessoire performant comme une chaudière gaz à condensation, vous réduirez considérablement vos frais de chauffage annuels et vous pourrez demander des crédits d’impôt transition énergétique (CITE).
Toutefois, dans un appartement, installer un réseau de chauffage au gaz n’est pas toujours l’option la plus raisonnable, surtout s’il est bien isolé. La petite surface rend l’appareil peu économique — assez encombrant — et vous devriez être encouragé à équiper votre appartement de deux ou trois radiateurs électriques de nouvelle génération, qui distribuent idéalement la chaleur.