Dans ce type de situation, le premier et grand pas est toujours le plus dur à faire ! Cependant, vous êtes convaincu qu’il est temps pour vous de faire bouger les choses. C’est décidé, vous voulez investir dans l’achat de votre première propriété (mes félicitations !). Mis à part le passage devant le notaire, les nombreuses visites et les aides que vous devrez demander pour s’attribuer votre logement, retrouvez nos astuces pour vous aider à obtenir votre bien en toute sérénité.

Déterminez tout d’abord le budget consacré à l’achat du bien

C’est la première étape à effectuer (cela va vous éviter de ne pas tomber sur des offres que vous n’êtes pas en mesure de vous procurer). Calculez tout d’abord le budget consacré à l’achat en fonction de vos charges mensuelles, de votre revenu et de vos projets à moyen terme. Vous ne devez négliger aucun détail afin que votre achat se passe bien. Je vous le répète : ne rendez jamais visite aux infrastructures hors de prix (expérience vécue, vous n’en obtiendrez que déception et vous aimeriez moins les choix de maisons que vous pouvez vous offrir avec votre argent)
Bien sûr, il vous faut passer à la banque afin d’effectuer une évaluation profonde de votre situation financière réelle. Si vous prévoyez de faire un prêt, quelques notions se doivent d’être bien règlementées auprès de la banque :

  • immobilierSituation professionnelle (profession, type de contrat…)
  • Taux d’endettement possible
  • Capacité d’épargne
  • Analyse des comptes bancaires (retards de paiement, découverts…)
  • Apport personnel
  • revenu

Quel type de logement pour un premier achat ?

Je ne vous apprends rien de nouveau, on préfère souvent les maisons neuves aux plus anciennes puisqu’on ne veut pas se tourmenter de bonne heure avec les séances de rénovation ! Cependant, chaque type de logement possède ses avantages et ses inconvénients. Si vous préférez les infrastructures modernes, confortables et beaucoup plus fonctionnelles, je vous suggère de s’approprier une nouvelle pour un premier achat. Vous devez également faire connaissance de la VEFA (Vente en l’état de futur achèvement), autrement dit la vente sur plan. Cette initiative vous permettra de choisir le bien qu’il vous faut, mais vous aide aussi à sa revente si cela fait partie de vos projets. Les anciennes maisons ne sont pas toutes en mauvais états ! Vous en rencontrerez même quelques qui seront beaucoup plus attrayants que les nouveaux modèles. Mais en général, vous aurez à calculer quelques couts supplémentaires pour rénover ce type de logement. Prenez-en compte avant de finaliser l’achat.

Autres points essentiels à ne pas négliger

Le prix d’achat de la maison ne constitue pas la seule dépense à calculer. Vous aurez à faire face à d’autres types de frais tels que le remboursement du crédit immobilier, les frais de jouissance du logement (charges de copropriété, travaux éventuels, taxe foncière et taxe d’habitation, etc.) et également les frais de notaire et de l’agence. De ce fait, il n’est pas du tout facile d’effectuer l’achat de votre premier bien. L’empressement n’est jamais une solution dans ces situations.