Conseils pour une alimentation saine et équilibrée

Conseils pour une alimentation saine et équilibrée

stephanie No Comment
Mode

L’idéal de beauté a subi des changements considérables au cours de l’histoire humaine, mais il reste biologiquement lié au concept d’attraction entre les deux sexes et au succès reproductif, donc à la capacité de transmettre ses gènes à ses enfants. La beauté s’identifiait autrefois à un corps galbé, alors qu’aujourd’hui l’idéal de la minceur, de la jeunesse éternelle et de la sensualité a pris le dessus (1).

Aspect extérieur : miroir de la santé interne

La recherche de la beauté doit être combinée avec la mise en œuvre de modes de vie sains, où l’apparence extérieure est un miroir de la santé métabolique interne et celle de leurs cellules. En effet, une minceur extrême, obtenue avec des régimes alimentaires restrictifs ou déséquilibrés, peut paradoxalement conduire à une accentuation des imperfections (rétention d’eau, cellulite, etc.) et à une perte de tonus musculaire avec des effets négatifs sur la santé et l’esthétique.

Dans son sens correct, le concept d’alimentation est lié au concept d’alimentation saine et équilibrée pour la prévention des maladies et pas seulement en fonction de l’amincissement à des fins esthétiques. Ces dernières années, nous avons entendu de plus en plus souvent l’expression « Que la nourriture soit votre médecine et que votre médecine soit votre nourriture », attribuée au médecin de la Grèce antique, Hippocrate (460 av. J.-C. – 377 av. J.-C.), où la nourriture joue un rôle primordial pour prévenir et traiter les maladies.

La plus grande partie du corps, qui représente l’interface avec laquelle nous nous présentons au monde extérieur, est la peau avec ses attaches cutanées (ongles, cheveux et cheveux). Avoir une peau et des cheveux sains est une indication de beauté et de bien-être, alors que l’inverse peut signifier des carences en vitamines, en acides gras essentiels, en anémie, en stress oxydatif, etc. Une bonne barrière antioxydante interne et une composition optimale des lipides qui composent les membranes cellulaires sont donc fondamentales pour une peau saine et protégée du photovieillissement. Ces deux paramètres peuvent maintenant être détectés par des tests moléculaires spécifiques afin d’intervenir de manière appropriée sur les aliments les plus appropriés et, si nécessaire, sur les compléments alimentaires.

 

L’importance d’un mode de vie sain

Le paradoxe de l’alimentation occidentale est que, d’une part, nous nous retrouvons avec des calories excessives (en particulier des sucres) et, d’autre part, avec des apports réduits en vitamines, minéraux et fibres végétales, ou des déséquilibres dans le type de graisse. Parmi ces derniers figurent, par exemple, l’énorme croissance de la consommation de graisses saturées et le déséquilibre entre l’apport en graisses polyinsaturées oméga-3 et oméga-6, qui s’est progressivement manifesté depuis la révolution industrielle jusqu’à nos jours (3).

En excluant les pathologies spécifiques ou les interactions pharmacologiques, une personne en bonne santé peut encore présenter des déficiences dues à une absorption intestinale sous-optimale dans laquelle une altération de la microflore résidente (dysbiose) peut jouer un rôle important. Nous savons que le microbiote est un véritable organe, un allié pour une bonne digestion et aussi pour la production de molécules utiles. Voir l’exemple des acides gras à chaîne courte, comme l’acide propionique et l’acide butyrique, qui sont produits par des bactéries intestinales à partir de fibres végétales ; ils ont une action anti-inflammatoire importante par modulation immunitaire (lymphocytes Th-1, Th-2) et la réduction des facteurs de transcription inflammatoires (facteur NF-Kb).

Conseils diététiques pour une alimentation saine et équilibrée
Du point de vue de l’alimentation, la voie à suivre est :

  • une alimentation riche en couleurs (antioxydants) ;
  • de légumes et de fruits (fibres, vitamines, minéraux) ;
  • les céréales à grains entiers (glucides complexes, protéines végétales, micronutriments et fibres) ;
  • huile d’olive vierge extra et fruits secs (graisses saines et polyinsaturées) ;
  • de poissons bleus (protéines et Oméga 3) ;
  • d’œufs et de viandes sélectionnées (protéines de qualité et graisses faiblement saturées) ;
  • de bonne hydratation.

Laisser une réponse